Jacques-André Haury Jacques-André Haury - médecin et député
Jacques-André Haury
portrait articles revue de presse
interventions exposés contact  
  LETTRE DES LECTEURS

Lausanne, capitale!

Paru dans 24 Heures le 6 août 1994

Monsieur le Rédacteur,

J'ai apprécié l'article de Denis Pittet dans votre édition du 2.8.94, qui compare la politique de stationnement mise en place par la Municipalité aux portes qui, au moyen âge, fermaient les entrées des villes. Mais je crois qu'il faut pousser la réflexion plus loin est réfléchir à la vocation de Lausanne.

Dans les années 80 est apparue le slogan  politique : "La ville aux habitants !". Tous les partis ont répété benoîtement ce programme, sans remarquer qu'il s'agissait d'une parfaite sottise. Ce qui fait le propre d'une ville, ce n'est pas d'être un complexe résidentiel, mais au contraire un lieu d'échange et d'activités professionnelles multiples.

S'agissant plus particulièrement de Lausanne, on doit y ajouter sa dimension de chef-lieu du canton de Vaud, de carrefour des communications, de haut lieu d'étude et de tourisme. Tout récemment s'y est adjointe sa place de capitale olympique. C'est à cette vocation, profondément urbaine, que doit s'employer la politique.

Si l'on regarde les choses sous cet éclairage, on mesure à quel point une politique qui veut empêcher l'accès de la ville aux transports privés pour assurer la quiétude des habitants est absurde. Lorsque l'actuelle majorité a empêché la réalisation d'un important siège de l'administration cantonale à la Riponne, elle a commis la même erreur. Vous imaginez que Berne refuse un siège à l'administration fédérale ?  On pourrait multiplier les exemples de décisions politiques prises à contresens, c'est-à-dire qui empêchent de ville de répondre à sa vocation.

Il est temps que la politique lausannoise revienne sur terre. Lausanne est une capitale. Elle ne doit pas faire une politique réserve naturelle.




 

Article récent


Suite...



 
    vert'libéraux